Outils de simulation numérique

Aux côtés des approches expérimentales, le LISA développe et/ou utilise des codes numériques basés sur des modèles théoriques des processus physiques et chimiques qui ont lieu dans l’atmosphère terrestre et dans les atmosphères planétaires.

 

Ces codes permettent par exemple d’extraire des informations géophysiques d’observations satellitaires, d’analyser et de prévoir des propriétés moléculaires, de produire des champs de concentration ou d’émissions d’espèces d’intérêt atmosphérique, de quantifier des phénomènes chimiques particuliers, de prévoir les réponses de l’environnement à différents scénarii climatiques ou d’émissions…

 

Pour cela, le LISA fait appel aux moyens de calcul et aux capacités de stockage dont il dispose en interne ou auxquels il peut accéder via les centres nationaux de calcul intensif.

 

Cluster et machines de calculs

Modèles numériques

baie2